3D - 3 TERRES

Ou la rencontre d’une imprimante 3D céramique avec les acteurs de trois territoires de la Drôme  à forte culture potière

Montagenb1

Contexte

Quel sens peut avoir la confrontation des technologies numériques à la pratique de la céramique, alors que l’essence même de cette pratique repose sur le geste et la matière ?
Le processus créatif est-il le même lorsque l’artiste crée un fichier numérique pour piloter une imprimante 3D, que lorsque la main et l’esprit travaille de concert au modelage de la terre ?
Les savoir-faire des métiers de la céramique sont-ils menacés par l’arrivée des nouvelles technologies et devons-nous craindre demain la disparition des potiers au profit de designers formés à la conception et à la fabrication numérique ?
Le numérique constitue-t’il un frein, un risque ou au contraire une nouvelle opportunité pour les métiers d’art  ainsi que pour le développement des territoires ruraux ?
C’est pour répondre à ces questions que le projet 3D - 3 TERRES a été imaginé autour de l’arrivée d’une imprimante 3D céramique au 8 Fablab à Crest.


Portage du projet

Animé par le 8 Fablab Drôme et Cap Rural, le projet est mené en partenariat avec :
La Chambre des métiers et de l’artisanat de la Drôme,
La Communauté de communes du Val de Drôme,
La Communauté de communes de Dieulefit Bourdeau,
La ville de Crest,
La Fabrique de Cliousclat,
La maison de la céramique de Dieulefit
Une vingtaine de professionnels de la céramique des territoires concernés

CO Cliousclat

Le projet

L’objet du projet est de confronter les acteurs de trois territoires de la Drôme à forte culture potière (Dieulefit, Cliousclat, St Uze) à l’implantation d’une imprimante 3D céramique afin d’en observer les incidences sur les pratiques, la création, l’innovation et le développement culturel, touristique et économique.

L'expérimentation s'articule autour de trois groupes

Des professionnels de la céramique
Designers, potiers, artistes, céramistes, ... sont formés à l’utilisation d'une imprimante 3D céramique et accompagnés sur la conception et la réalisation de pièces imprimées. Le temps fort de création et de fabrication est collectif à travers une semaine de workshop, au cours de laquelle les professionnels pourront confronter leurs pratiques et leurs univers, apprendre des autres et créer en totale liberté une ou plusieurs pièces. L'ensemble de ces productions donnera lieu à une exposition largement médiatisée.

Un Comité opérationnel
Composé d’élus, d’agents de développement issus des intercommunalités, de représentants des territoires
et de leurs institutions, le comité accompagne l’ensemble de la démarche. Son rôle est de
suivre le parcours des professionnels et d’observer ce que l'introduction de l’imprimante 3D céramique produit en terme de pratiques et de développement local.
A partir d’indicateurs établis collectivement, il tentera de quantifier et de qualifier les effets produits, dont il rendra compte dans un livrable en fin de projet.

Des Ateliers territoriaux
A mi-parcours, des Ateliers territoriaux thématiques sont organisés sur chacun des sites. L’objectif est ici de mobiliser plus largement les acteurs locaux afin d’assurer une appropriation du projet par ces acteurs et d’impulser une dynamique locale sur les territoires. Les Ateliers sont aussi l’occasion d’approfondir les échanges autour de l’expérience en cours et d’envisager des pistes d’actions concrètes pour la suite. Les thèmes seront choisis collectivement par chaque territoire.


La machine

L'imprimante céramique utilisée est unique en Europe. Conçue au Pays Bas par Olivier Van Herpt dont le site (http://oliviervanherpt.com) en présente des usages remarquables, cette machine a la particularité de fonctionner avec de la terre achetée dans le commerce qui ne nécessite aucune transformation spécifique, et d'être accessible à tous les publics sans prérequis.


Les points forts

De dimension multi partenariale et multi sectorielle (culture, tourisme, économie), le projet concerne plusieurs sites du département de la Drôme et mobilise des acteurs très variés.

Il est porté par une communication forte, globale, et les résultats attendus pourront servir de base, non seulement à d’autres territoires, mais aussi à d’autres secteurs de l’artisanat.

Il repose sur une démarche expérimentale et sur une pédagogie développée autour de l’imprimante 3D. Cette démarche s’appuie sur des réalisations concrètes et des tests grandeur nature. Elle permet un apprentissage collectif des nouvelles approches de l’innovation et de la création par les technologiques numériques et une réflexion sur leur impact culturel et territorial.

Le projet 3D - 3 TERRES propose un espace de rencontre et de création unique. La création, au cœur de l’expérimentation est ici encouragée et stimulée par des mécanismes d'échange, de coopération, d'apprentissage par le faire, propres au concept de Fablab.

Le projet s'inscrit dans la durée, à travers les ateliers territoriaux qui permettront d'assurer une appropriation de l’expérience par les différents acteurs et ainsi impulser une dynamique locale.

montage bold

Communiqué de presse
Dossier de presse


Contact : Carole Thourigny / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. /  04 75 55 14 78